VIDEO. Conflit au Yémen : "Oui c'est une sale guerre, oui il faut l'arrêter", estime Jean-Yves Le Drian

Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, était interrogé mardi sur France Inter sur le conflit au Yémen et la vente d'armes par la France à l'Arabie saoudite.

France Inter

"Oui c'est une sale guerre, oui il faut l'arrêter", déclare Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, interrogé mardi 28 mai sur France Inter au sujet du conflit au Yémen et de la vente d'armes par la France à l'Arabie saoudite. "Il faut que les Saoudiens et les Émiriens arrêtent, indique Jean-Yves Le Drian. Il faut être extrêmement vigilant sur les ventes d'armes à l'égard de ces pays. C'est ce que nous faisons, nous sommes tout à fait respectueux d'un traité qui concerne le commerce des armes, un traité international que nous respectons scrupuleusement." Le ministre a tenu à apporter quelques précisions sur la vente d'armes à l'Arabie saoudite, soupçonnées d'être utilisées lors du conflit au Yémen.

On ne peut pas parler de ce qu'il se passe au Yémen et des ventes d'armes à l'Arabie saoudite sans mettre tout ça dans un contexte.

Jean-Yves Le Drian

à France Inter

"On ne peut pas parler du Yémen sans parler de son histoire, indique le ministre. En 2015, le gouvernement du Yémen issu du printemps arabe, dirigé par M. Hadi, a été renversé par un groupe qui s'appelle les Houthis, armé par l'Iran." "Non seulement il a été renversé, poursuit Jean-Yves Le Drian, mais par ailleurs ont prospéré dans ce pays à la fois Al-Qaïda, dont on sait qu'il a formé au Yémen ceux qui sont venus nous frapper ici en France, et aussi Daech. Tout ce monde-là contre M. Hadi. Et en plus, ces groupes ont attaqué l'Arabie saoudite par des roquettes, par des missiles", rappelle le chef de la diplomatie française pour justifier les ventes d'armes de la France au régime saoudien.

Jean-Yves Le Drian, mardi 28 mai 2019 à Paris.
Jean-Yves Le Drian, mardi 28 mai 2019 à Paris. (FRANCEINTER)