Transport maritime en mer Rouge : les houthis ont visé deux navires américains

Le porte-parole des rebelles yéménites a déclaré qu'ils avaient également pris pour cible "un navire britannique dans le golfe d'Aden, le Rubymar, avec des missiles navals".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des navires commerciaux en mer Méditerranée, le 21 décembre 2023. (MATI MILSTEIN / NURPHOTO / AFP)

Le transport maritime dans les eaux stratégiques de la mer Rouge à nouveau visé. Les rebelles houthis, qui contrôlent de vastes régions du Yémen et bénéficient du soutien de l'Iran, ont pris pour cible "deux navires américains" dans le golfe d'Aden, a déclaré lundi 19 février le porte-parole militaire des houthis, Yahya Saree, dans un communiqué. Précisant que l'attaque a été effectuée au moyen de "plusieurs missiles", il a identifié les navires visés comme étant Sea Champion et Navis Fortuna.

Le porte-parole des rebelles yéménites a déclaré qu'ils avaient également pris pour cible "un navire britannique dans le golfe d'Aden, le Rubymar, avec des missiles navals". Plus tôt dans la journée, la société de sécurité maritime Ambrey avait signalé l'attaque d'un "vraquier battant pavillon bélizien, immatriculé au Royaume-Uni et exploité par le Liban", qui se dirigeait vers le nord depuis les Emirats arabes unis et avait pour destination finale la ville bulgare de Varna.

L'UE annonce le lancement d'une mission

Depuis début décembre, les attaques des rebelles yéménites visant des navires de pays qu'ils accusent d'être liés à Israël, se sont multipliées, portant un coup sévère aux échanges commerciaux dans la zone. Les houthis déclarent agir en solidarité avec les Palestiniens dans la bande de Gaza, où Israël mène une guerre sanglante contre le Hamas en représailles à l'attaque sans précédent du 7 octobre sur le sol israélien. 

Depuis janvier, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont mené des frappes répétées sur des cibles houthies au Yémen sans parvenir à mettre fin à leurs attaques. De son côté, l'Union européenne a annoncé, lundi, le lancement d'une mission de protection du trafic maritime en mer Rouge. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.