Le cyclone Mekunu fait au moins 11 morts au Yémen et à Oman

Les vents ont soufflé à 170 km/h et des pluies torrentielles ont provoqué d'importantes inondations.

Le cyclone Mekunu a frappé la ville de Salalah à Oman, le 25 mai 2018.
Le cyclone Mekunu a frappé la ville de Salalah à Oman, le 25 mai 2018. (MOHAMMED MAHJOUB / AFP)

Le sud-ouest de la péninsule arabique a subi les foudres du cyclone Mekunu. Ce phénomène météorologique a balayé avec force, ces derniers jours, l'île yéménite de Socotra et le sud-ouest du sultanat d'Oman. Bilan : au moins 11 personnes ont été tuées, tandis que 8 autres sont toujours portées disparues, selon des responsables gouvernementaux.

A Oman, les autorités ont fait état de quatre morts, dont une adolescente de 12 ans, alors que les vents ont soufflé à 170 km/h vendredi, notamment dans la province de Dhofar, et que des pluies torrentielles ont provoqué d'importantes inondations.

Trois jours de congé décrétés à Oman

Environ 1 000 familles de l'île ont été évacuées après que leurs maisons ont été endommagées. Le gouverneur de Socotra affirme que la partie sud-est de l'île est toujours coupée et que les autorités s'efforcent de s'y rendre pour évaluer les dégâts.

Les autorités d'Oman ont décrété, dimanche, trois jours de congés pour l'administration, les écoles et le secteur privé, y compris les banques, car de nombreuses routes restent inondées.