VIDEO. Pro et anti-Houthis manifestent dans différentes villes du Yémen

L'Arabie saoudite a lancé, jeudi, avec ses alliés sunnites de la région du Golfe, une campagne de frappes aériennes au Yémen dans le but de faire reculer les milices chiites qui assiègent Aden

REUTERS ET APTN

Des milliers de Yéménites se sont rassemblés, jeudi 26 mars, dans le centre de la capitale, Sanaa, pour s'opposer aux intenses bombardements des avions saoudiens dans leur pays. L'Arabie saoudite a lancé, avec ses alliés sunnites de la région du Golfe, une campagne de frappes aériennes au Yémen dans le but de faire reculer les Houthis, milices chiites en possession de Sanaa et qui assiègent Aden, la ville du sud du pays où s'est réfugié le président yéménite.

100 avions et 150 000 hommes

Le pays est partagé entre les pro-Houthis, souvent à Sanaa, et les autres. Les Houthis ne sont pas acceptés par la majorité de la population, qui manifeste depuis plusieurs jours pour leur départ.

Selon la chaîne de télévision Al Arabiya basée à Dubaï, le royaume d'Arabie saoudite a affecté 100 avions de guerre et 150 000 soldats à l'opération militaire au Yémen, tandis que l'Egypte, le Pakistan, la Jordanie et le Soudan sont prêts à participer à une offensive au sol. Le chef des Houthis, Abdel Malek al-Houthi, justifie l'offensive vers le sud par la lutte contre les extrémistes sunnites d'Al-Qaïda et du groupe Etat islamique (EI).

Marche contre les miliciens Houthis dans la ville de Taez, au Yémen, le 23 mars 2015.
Marche contre les miliciens Houthis dans la ville de Taez, au Yémen, le 23 mars 2015. (WADDAH ABDULQADE ABDULQAWI / ANADOLU AGENCY / AFP)