Cet article date de plus de sept ans.

Un soldat israélien tué par des tirs à la frontière libanaise

Son véhicule a été pris pour cible depuis le Liban tandis qu'il circulait le long de la frontière.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des troupes israéliennes patrouillent à la frontière entre le Liban et Israël, le 1er août 2013. (MAHMOUD ZAYYAT / AFP)

Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est un soldat libanais qui a ouvert le feu et tué un soldat israélien, dimanche 15 décembre. L'homme circulait dans un véhicule civil quand il a été touché.

"L'armée confirme officiellement qu'un soldat des Forces de défense israéliennes a essuyé des tirs alors qu'il conduisait près de Rosh Hanikra", vers 20h30 locales (19h30, heure de Paris) tout près de la frontière avec le Liban, indique un communiqué de Tsahal. "Le soldat a été soigné sur place puis évacué vers un hôpital. Il est mort ensuite de ses blessures"

Un sniper ?

Tsahal affirme que c'est un "tireur d'élite" qui a visé le soldat israélien. "Nous ne tolérerons aucune agression contre l’Etat d’Israël et nous maintiendrons le droit d’entreprendre des actions de défense légitime contre ceux qui attaquent Israël et ses citoyens", a déclaré un porte-parole.

Selon le site d'information Ynet, citant l'armée, le soldat libanais a tiré six ou sept balles. Il a ouvert le feu très probablement "de sa propre initiative".

L'incident n'a pas été confirmé de source militaire libanaise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.