Cet article date de plus de huit ans.

Un séisme fait 32 morts dans le sud de l'Iran

Le tremblement de terre de magnitude de 6,3 a aussi fait 850 blessés. Il s'est produit près de la centrale nucléaire de Bushehr, qui n'a pas subi de dégât, selon les autorités.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une maison détruite par le séisme qui a touché la ville de Bushehr (Iran) et fait 32 morts mardi 9 avril 2013. (REUTERS)

Un tremblement de terre de magnitude de 6,3 a fait 32 morts et 850 blessés à Bushehr, dans le sud de l'Iran, mardi 9 avril. Le séisme a totalement détruit un village, selon un responsable du Croissant-Rouge. La seule centrale nucléaire du pays, située à environ 90 km de l'épicentre, n'a pas subi de dégât.

Dans les pays du Golfe, au Qatar et au Bahreïn, des bureaux ont été évacués. Le séisme, qui s'est produit en début d'après-midi, a aussi été ressenti à Dubaï. L'Iran, situé sur une ligne de faille importante, a connu plusieurs tremblements de terre dévastateurs ces dernières années. En 2003, une secousse de magnitude 6,6 avait détruit la ville de Bam, dans le sud-est du pays et fait plus de 25 000 morts.

Un rapport (en anglais) publié le 2 avril par les cercles de réflexion Carnegie Endowment et Federation of American Scientists souligne que le réacteur de Bushehr se situe "de façon inquiétante" à l'intersection de trois plaques tectoniques. "Les mises en garde répétées concernant la menace de tremblements de terre pour la centrale nucléaire de Bushehr semblent être tombées dans l'oreille d'un sourd", indique le document.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.