Oman : des pétroliers subissent une attaque

Deux pétroliers ont été sabotés, jeudi 13 juin, dans le golfe d'Oman. Une attaque avait déjà eu lieu il y a un mois dans cette zone. Ces incidents interviennent dans un contexte de tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran.

FRANCE 2

Un pétrolier en feu, à la dérive, éventré sur son flanc droit par une série d'explosions. Un navire norvégien a été la cible d'une attaque, jeudi 13 juin, dans le golfe d'Oman, selon son propriétaire. Un bateau japonais a également été ciblé par une attaque. "Il devenait trop dangereux pour l'équipage de rester à bord. Ils ont choisi de quitter le navire en utilisant les canots de sauvetage", détaille Yutaka Katada, PDG du groupe Kokuka Sangyo.

Les États-Unis accusent l'Iran

Les autorités iraniennes affirment avoir évacué les 44 marins des deux navires. Par qui et grâce à quel type d'armement les dégâts ont-ils été causés ? Le mystère reste entier. C'est la deuxième fois en un mois que des navires sont attaqués dans cette zone stratégique où transite 30% du pétrole mondial. Les enquêteurs ont publié des photos des dégâts. Ils penchent pour l'utilisation de mines, posés sur la coque par des hommes-grenouilles. Les auteurs de l'attaque n'ont pas pu être identifiés. Les États-Unis ont accusé l'Iran d'être derrière ces explosions. Washington a renforcé sa présence militaire dans la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo du Front Altair, tanker norvégien de 111.000 tonnes, en flammes.
Photo du Front Altair, tanker norvégien de 111.000 tonnes, en flammes. (- / ISNA / AFP)