Cet article date de plus de trois ans.

Les cours du pétrole s'envolent après les attaques contre des infrastructures en Arabie saoudite

Le prix du baril a considérablement augmenté à la suite de la destruction des installations pétrolières en Arabie Saoudite. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (FAYEZ NURELDINE / AFP)

L'or noir voit rouge. Les cours du pétrole ont grimpé de 10%, lundi 16 septembre sur les marchés asiatiques, deux jours après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite. 

Le Brent de mer du Nord prend 10,08%, à 66,29 dollars le baril, après avoir gagné jusqu'à 19,5%. Du jamais-vu depuis près de trente ans (janvier 1991). Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est en hausse de 8,97%, à 59,77 dollars, après avoir pris jusqu'à 15,5%. Il s'agit de sa plus forte hausse journalière depuis plus de vingt ans (juin 1998). 

La Bourse de Riyad, première place financière du monde arabe, a de son côté perdu quelque 3% à l'ouverture, avec une plongée de 4,7% du secteur de l'énergie.

Une baisse de 6% de la production mondiale

Un essaim de drones s'est abattu sur deux sites de production parmi les plus importants d'Arabie saoudite – et donc du monde. Les destructions ont entraîné une réduction de près de la moitié de la production saoudienne, soit 6% de la production mondiale. Aramco n'a pas encore fourni de calendrier de retour à la normale. Un nouvel état des lieux est attendu dans la journée de lundi. 

Les rebelles yéménites Houthis, soutenus par l'Iran et opposés depuis cinq ans à une coalition militaire menée par Riyad, ont revendiqué ces attaques qui pourraient nuire à l'introduction en bourse d'Aramco, prévue pour 2020. Cette opération devrait être la plus importante de l'histoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.