Syrie : premières frappes aériennes russes

Deux jours après son intervention à la tribune de l'ONU, Vladimir Poutine est passé à l'action en Syrie. Une équipe de France 2 fait le point.

FRANCE 2
La Russie a frappé pour la première fois la Syrie ce mercredi 30 septembre. Plusieurs bombes ont été lâchées sur des cibles, officiellement des équipements militaires. Des images tournées par des activistes syriens près de Homs, montrent les dégâts supposés du raid aérien. Au milieu des immeubles éventrés, des civils cherchent des blessés.
Les avions russes ont décollé de la base militaire de Lattaquié pour frapper à une centaine de kilomètres de là des poches de rebelles islamistes près des villes de Homs et de Hama.

Des civils tués ?

De sources russes, les frappes auraient atteint leurs objectifs et tué plusieurs chefs terroristes. Mais selon les opposants syriens, il y aurait eu 36 civils tués.
La décision de ces attaques avait été prise la veille lors d'un conseil de sécurité à Moscou. À Damas, la télévision publique se félicite de ces bombardements russes effectués à la demande de Bachar al-Assad et sur la base de renseignements fournie par les services secrets syriens.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président russe Vladimir Poutine, le 18 juin 2015.
Le président russe Vladimir Poutine, le 18 juin 2015. (ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / AFP)