Cet article date de plus de neuf ans.

Reçue à l'Elysée, Clotilde Reiss n'oublie pas ses co-détenus

De retour en France en début d'après midi après un séjour forcé de dix mois en Iran, Clotilde Reiss est arrivée peu après 14h au palais de l'Elysée où elle a été reçue par le président Nicolas Sarkozy. Dans une courte déclaration, elle a remercié le chef de l'état français pour avoir "défendu" son "innocence". Et elle n'a pas oublié ses co-détenus qui "m'ont traité comme leur sœur".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France ©RF/ Sébastien Paour)

Clotilde Reiss a particulièrement rendu hommage “à deux hommes qui ont
été exécutés en janvier 2010 et qui étaient assis à mes côtés le
jour du procès public que vous avez tous vu à la télé... "Je pense bien à eux parce que j'ai été bouleversée par leur histoire et aujourd'hui libre dans mon pays, mes pensées se
tournent vers eux.”

Dans un communiqué, Nicolas Sarkozy a remercié “tout particulièrement le président du Brésil, M. Lula da Silva, le président du Sénégal M. Abdoulaye Wade, et le président de la Syrie, M. Bachar al Assad, pour leur rôle actif en faveur de la libération de notre
compatriote.” Il a également rendu hommage à la jeune femme qui “a fait preuve tout au long de sa détention, puis de sa liberté conditionnelle à l'ambassade de France un courage et d'une dignité exemplaires.”

Avant d'être reçue une vingtaine de minutes par le chef de l'état, Clotilde Reiss avait été accueillie en bas du perron du palais présidentiel par Jean-David Levitte, conseiller diplomatique du chef de l'Etat. Elle était accompagnée de son père Rémi, de ses deux frères, de l'ambassadeur de France en Iran Bernard Poletti et d'un médecin.

Clotilde Reiss a ensuite rejoint la
résidence Marigny, tout près de l'Elysée, où elle doit se reposer toute la
journée. Cette résidence accueille habituellement les chefs d'Etat et de gouvernement étrangers en visite en France.

C'est en début d'après midi que la jeune Française est arrivée peu avant 14H à l'aéroport militaire de Villacoublay (Yvelines) à bord d'un Falcon 7X de la République française dans lequel elle avait embarqué pris à Dubaï.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.