Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Le marché aux esclaves de Daech : des fillettes vendues en ligne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Envoyé spécial. Le marché aux esclaves de Daech : des fillettes vendues en ligne
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Des photos et messages découverts dans les téléphones portables de jihadistes mettent au jour un véritable marché aux esclaves. Sur des groupes de discussion, les hommes de Daech achètent ou vendent des mineures à partir de 6 ans. Extrait d'un document à voir dans "Envoyé spécial" le 11 mai 2017.

Sur son territoire, l'Etat islamique mène un trafic d’êtres humains de grande ampleur. Dans deux téléphones portables appartenant à des jihadistes, des photos et des messages font état de véritables marchés aux esclaves. Sur des groupes de discussion, des centaines de jihadistes achètent ou vendent des mineures à partir de 6 ans. Extrait d'un document à voir dans "Envoyé spécial" le 11 mai 2017.

Voici l'une de ces annonces : "Esclave déflorée à vendre. Age : 13 ans. Corps : mince, grand. Son travail : elle nettoie et lave sans rechigner. Religion : convertie à l'islam, a commencé à apprendre le Coran. Prix : 9 000 dollars". Sur une autre annonce localisée à Raqqa, en Syrie, une "esclave vierge de 11-12 ans" est proposée à 11 000 dollars.

Vendues aux enchères

Certaines fillettes sont maquillées et photographiées dans des poses suggestives pour être vendues plus vite et plus cher. Car il s'agit de ventes aux enchères. "Ça commence à 10 000 dollars, par exemple, explique le contact de la journaliste en Irak. Les jihadistes peuvent renchérir de 100 ou 200 dollars, jusqu'à ce qu'elle soit vendue."

Extrait du reportage "Les enfants perdus du califat", à voir dans "Envoyé spécial" le 11 mai 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.