Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Irak : à Ramadi, des familles retrouvent leurs maisons

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Irak : des familles retrouvent leurs maisons à Ramadi
REUTERS et APTN
Article rédigé par
France Télévisions

La ville irakienne a été libérée en février des mains des jihadistes de l'Etat islamique. Mais l'armée a mis du temps à déminer.

Les combattants du groupe Etat islamique ont été définitivement chassés de Ramadi en février. Depuis le dimanche 10 avril, des habitants de la ville irakienne regagnent leurs maisons. C'est éscortées par l'armée que les familles, avec leurs bagages, reprennent possession des lieux. Il a fallu du temps aux soldats irakiens pour reprendre la ville et aux démineurs de nettoyer la ville. Dans leur fuite, les combattants jihadistes auraient kidnappé plusieurs dizaines de familles pour protéger leur retraite.

Située à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad, Ramadi, chef-lieu de la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar, la plus grande d'Irak, frontalière de la Syrie, la Jordanie et l'Arabie saoudite, avait subi les raids aériens de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, les forces d'élite antiterroristes et l'armée irakiennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.