VIDEO. Syrie : "Les frappes doivent concerner uniquement" l'Etat islamique, dit Hollande à Poutine

Angela Merkel et François Hollande, lors du sommet quadripartite sur la crise ukrainienne à l'Elysée, ont rappelé au président russe que l'Etat islamique était l'ennemi à combattre en Syrie

FRANCE 2 et FRANCE 3

Pour Angela Merkel et François Hollande le sommet quadripartite sur la crise ukrainienne à l'Elysée, vendredi 2 octobre, leur a permis de parler des bombardements russes en Syrie avec Vladimir Poutine.

Troisième série de frappes russes sur la Syrie, vendredi

La France et l'Allemagne ont dit au président russe que l'Etat islamique était l'ennemi à combattre en Syrie. "Ce que j'ai rappelé au président Poutine, c'est que les frappes doivent concerner Daech et uniquement Daech. Nous ne faisons pas d'autres cibles," a affirmé François Hollande lors d'une conférence de presse conjointe à l'Elysée. Le sommet quadripartite qui associait également le président ukrainien, intervient alors que la Russie vient d'opérer vendredi sa troisième série de frappes sur la Syrie, des bombardements qui n'auraient pas seulement concerné des positions de l'Etat islamique (Daech).

"Nous avons dit très clairement que Daech était l'ennemi et qu'il s'agissait de le combattre", a dit Angela Merkel, précisant que la solution politique en Syrie "devait refléter, prendre en compte les intérêts de l'opposition".

 

 

Angela Merkel et François Hollande lors d\'une conférence de presse conjointe à l\'issue d\'un sommet de la paix sur l\'Ukraine à l\'Elysée à Paris, le 2 Octobre 2015
Angela Merkel et François Hollande lors d'une conférence de presse conjointe à l'issue d'un sommet de la paix sur l'Ukraine à l'Elysée à Paris, le 2 Octobre 2015 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)