Vidéo Depuis 5 ans, elle attend le retour de sa fille emprisonnée à Kaboul

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Un mère attend le retour de sa fille
Article rédigé par

Enfant, elle était sensible et attentionnée. Depuis 5 ans, elle a quitté sa famille et son pays pour rejoindre l'État Islamique. Sa mère attend toujours de la revoir...

Enceinte, la fille de Bindu Sampath a quitté l'Inde avec son mari pour se battre aux côtés de l'État islamique, en Afghanistan. Cinq ans plus tard, elle souhaite la voir rentrer. Nimisha-Fathima, devenue mère à son tour, est enfermée avec son enfant dans une prison de Kaboul. Lorsque les forces américaines ont commencé à se retirer d'Afghanistan, la situation de Nimisha est devenue incertaine. Mais le gouvernement indien n'a pas voulu la rapatrier. Une vidéo d'interrogatoire a démontré qu'elle était "fortement radicalisée", selon des sources citées par le journal The Hindu. Selon sa mère, Nimisha était une enfant sensible et attentionnée. Elle et son frère étaient tous deux de bons élèves. 

"Je suis une personne très optimiste"

En 2015, Nimisha a épousé Bexen Vincent avant de se convertir à l'islam, de prendre le nom de Fathima. L'année suivante, le couple comptait parmi la vingtaine de personnes originaires du Kerala parties en Afghanistan. En 2019, Fathima Sampath a appris par des agences de presse étrangères que sa fille faisait partie des centaines de combattants et de partisans de l'État islamique qui s'étaient rendus aux forces afghanes. C'est alors qu'elle a commencé à se battre pour que sa fille et sa petite-fille soient rapatriées en Inde. Certains pays, comme la France, étaient réticents à l'idée de laisser rentrer chez eux les citoyens qui avaient rejoint Daech.

Le Royaume-Uni a déchu de sa citoyenneté britannique Shamima Begum, qui a quitté le pays à l'adolescence pour rejoindre l'État islamique. De nombreux proches, inconnus se sont moqués de la quête de Sampath, mais son mari et son fils, officier de l'armée l'ont soutenue. Elle reconnaît que sa fille est coupable d'un crime mais elle souhaite qu'elle soit jugée en Inde. En attendant, elle veut continuer à se battre...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.