Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Avancée des jihadistes en Irak : la prise d'une raffinerie inquiète les Occidentaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
CAROL CUELLO - FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les insurgés sunnites se sont emparés mercredi des trois quarts de la raffinerie de pétrole de Baïdji. La situation inquiète les pays occidentaux.

"Nous ferons face au terrorisme et mettrons en échec le complot. Un revers n'est pas une défaite." Le Premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki, affirme que son armée tente de stopper l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). Ces derniers ont pris d'assaut, mercredi 18 juin, la principale raffinerie d'Irak, au neuvième jour d'une offensive leur ayant permis de conquérir plusieurs régions.

Pas de "Djihadistan terroriste", déclare Laurent Fabius

Les insurgés sunnites se sont emparés des trois quarts de la raffinerie de pétrole de Baïdji. La situation inquiète les pays occidentaux. "Il n'est pas question que se constitue là-bas un Djihadistan terroriste", a déclaré Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, devant les députés français, mercredi.

L'Irak a demandé aux Etats-Unis de mener des frappes aériennes contre les jihadistes de l'EIIL, selon le général américain Martin Dempsey, chef d'état-major interarmées, confirmant des propos prêtés par la chaîne de télévision Al-Arabiya au chef de la diplomatie irakienne, Hochiar Zebari.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.