Un Britannique vend sa maison pour combattre l'Etat islamique en Irak

Après avoir vu les infos, au mois d'août, Tim Locks a décidé de changer de vie. Il a répondu aux questions du quotidien britannique "The Daily Mail".  

Le Britannique Tim Locks a tout quitté pour rejoindre les rangs kurdes en Irak et combattre l\'Etat islamique.
Le Britannique Tim Locks a tout quitté pour rejoindre les rangs kurdes en Irak et combattre l'Etat islamique. (TIM LOCKS / FACEBOOK)

La vie de Tim Locks était plutôt agréable. A la tête d'une entreprise de construction, ce Britannique de 38 ans avait une piscine et plusieurs semaines de vacances par an. Un beau jour, pourtant, il a tout plaqué pour rejoindre le Kurdistan irakien et combattre l'Etat islamique, rapporte le Daily Mail (en anglais), samedi 21 février.

Il prend sa décision au mois d'août. "J'étais à la maison et je regardais les infos (...). Je me suis dit qu'il était temps de donner un coup de main" aux Kurdes. "J'ai mis ma maison en vente et j'ai commencé à discuter en ligne avec un gars. Ma maison a été vite cédée et je me suis mis en route avec mon nouvel ami." Tim Locks arrive au Kurdistan après avoir atterri à l'aéroport de Souleimaniy, via Dubai.

Il participe à des projets de construction au Kurdistan

"Ma famille était pétrifiée et ça peut se comprendre", explique le Britannique, qui a posté plusieurs photos sur Facebook, en treillis et en armes. Tim Locks a rejoint le groupe Dwekh Nawsha – une milice chrétienne aux effectifs encore modestes – mais il ne combat pas sur la ligne de front. Pour le moment, il travaille sur des projets de construction dans la province de Nineveh.

Interrogé sur son éventuel retour, Tim Locks n'est pas certain d'être à nouveau le bienvenu dans son pays natal. "Quand l'Etat islamique sera éradiqué de la surface de la Terre, alors je rentrerai au Royaume-Uni."