Trappes : deux morts dans une attaque au couteau

Jeudi 23 août, un homme a tué deux personnes à Trappes (Yvelines). Il était fiché pour radicalisation, mais la piste du différend familial est privilégiée. 

FRANCE 3

Dans un quartier résidentiel de Trappes (Yvelines), un homme a poignardé deux personnes en pleine rue le jeudi 23 août vers 9h30. En quelques minutes, la zone est évacuée. Au sol gisent deux corps. Une habitante du quartier gravement blessée et la propre sœur de l’assaillant, mortellement blessée. L’assaillant prend ensuite la fuite et part se réfugier dans le pavillon familial à l’arrivée des policiers.

La piste du différend familial privilégiée

Il crie "Allah Akbar". L’homme ressort ensuite avec une arme à la main, menace les fonctionnaires. Après sommations, les agents l’abattent. À l’intérieur de la maison, les policiers découvrent une autre victime. Il s’agit de la mère du meurtrier. L’homme était fiché pour radicalisation. Les autorités pensent alors à une attaque terroriste, d’autant que le groupe État islamique revendique rapidement l’action. Toutefois, une fois l’identité des victimes révélée et le message de revendication analysé, c’est la piste du différend familial qui est privilégié. Le parquet antiterroriste ne s’est pour le moment pas saisi de l’affaire. C’est la police judiciaire de Versailles (Yvelines) qui enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers après une attaque au couteau perpétrée à Trappes (Yvelines), le 23 août 2018.
Des policiers après une attaque au couteau perpétrée à Trappes (Yvelines), le 23 août 2018. (CHEN YICHEN / REUTERS)