Terrorisme : les sombres desseins de Daech

Les frères Clain, ces deux maîtres à penser du jihadisme français, ont-ils projeté d'utiliser des enfants kamikazes en Europe ? Un revenant l'affirme. Jonathan Geffroy, toulousain de 35 ans capturé en 2017 par l'Armée syrienne libre.

France 2

Daech avait-il pour projet de former des enfants kamikazes, de les laisser grandir en Syrie, et de les envoyer en France commettre des attentats ? C'est en tout cas ce qu'affirme Jonathan Geffroy, un jihadiste français arrêté en Syrie. Le journal Le Monde révèle ces déclarations faites à partir de septembre 2017 aux services de renseignement français. "Je sais que les futures opérations extérieures seront commises par des enfants qui auront grandi sur zone et qui, passé l'adolescence, seront envoyés en occident, en Europe, et en France pour y mener des opérations suicides. Mais surtout, ils seront méconnaissables du fait qu'on ne pourra les identifier au faciès (...).", peut-on lire. 

Une trentaine de mineurs français soupçonnés

Jonathan Geffroy déclare avoir eu vent de ce projet de la bouche même d'un des fils des frères Clain, deux hauts cadres de Daech, en charge de la propagande. Alors faut-il vraiment y croire ? Pour Mohamed Sifaoui, directeur du magazine Contre terrorisme, c'est en tout cas dans la logique qu'a toujours prônée Daech : "Ils ont clairement annoncé qu'ils formaient des générations pour que leur Jihad puisse se perpétuer sur la durée la plus longue possible". Mais cette doctrine du long terme sert aussi d'outil de propagande pour Daech dans un seul et même but : nous terroriser. Pour l'heure, selon la DGSI, une trentaine de mineurs français sont soupçonnés d'avoir participé concrètement aux activités de Daech.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats du groupe terroriste Etat islamique défilent à Raqqa (Syrie) (photo postée sur internet par un militant de Daech, le 14 janvier 2014).
Des soldats du groupe terroriste Etat islamique défilent à Raqqa (Syrie) (photo postée sur internet par un militant de Daech, le 14 janvier 2014). (UNCREDITED / AP / SIPA)