Terrorisme : des jihadistes français jugés en Irak ?

L'Élysée a refusé de confirmer que des jihadistes français allaient être transférés de Syrie vers l'Irak pour y être jugés.

FRANCE 3

Emmanuel Macron se rendra en Irak dans les prochains mois. Lundi 25 février, il recevait à l'Élysée le président irakien et on attendait la confirmation de l'arrestation en Syrie de 13 jihadistes français qui seront jugés en Irak, mais pour le moment la France n'a rien confirmé. "Le président Salih en visite officielle a confirmé le chiffre de 13 jihadistes, mais sans donner leur nationalité", explique Hugues Huet en duplex devant le ministère des Affaires étrangères (France).

L'Élysée refuse le transfert des combattants

"Emmanuel Macron de son côté n'a pas souhaité commenter cette information. Pourtant hier (dimanche) à Bagdad, deux sources militaires ont confirmé le transfert de 20 jihadistes étrangers, dont 14 Français. Cette décision fait bien les affaires de la France, puisque l'Élysée a depuis le début refusé tout transfert de combattants sur le sol français (...) La doctrine officielle reste la même : oui à un rapatriement, mais uniquement s'il s'agit de mineurs", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat de l\'armée irakienne tient un drapeau du groupe Etat islamique, à Mossoul, le 7 juillet 2017.
Un soldat de l'armée irakienne tient un drapeau du groupe Etat islamique, à Mossoul, le 7 juillet 2017. (NurPhoto/AFP)