Syrie : un conflit qui s'enlise

En Syrie, le conflit est plus discret, mais la guerre continue depuis plus de huit ans. Elle a fait déjà plus de 400 000 victimes. La ville d'Idleb est pilonnée depuis trois mois.

Trois enfants coincés sous les décombres d'un immeuble qui vient d'être bombardé. L'image a fait le tour du monde et a choqué ces derniers jours. La scène se passe à Idleb, dans le nord du pays. L'oncle des enfants assiste à la scène, impuissant, en haut de l'immeuble alors qu'une petite fille s'accroche pour ne pas tomber. Elle survivra, mais pas sa grande sœur. Un enfer pour les enfants syriens dans un pays où la guerre ne cesse pas.

750 morts

Le régime de Bachar al-Assad pilonne la région du nord, poche dominée encore par les djihadistes anciens d'Al Qaida. Les civils pris au piège en appellent à la communauté internationale. "Ligue arabe, Nations unies, il n'y a pas de peuple armé, pas de siège social, les civils ne sont pas armés", crie un homme sur des décombres. "Nous n'avons rien à voir avec tout ça, ce sont juste des enfants, des femmes et des personnes âgées. Nous ne sommes pas terroristes", clame un autre. Depuis avril, 750 civils ont déjà été tués dans la ville.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres de la défense civile après un bombardement à Kafar Roma, sur le district d\'Idleb (Syrie), le 25 juillet 2019.
Des membres de la défense civile après un bombardement à Kafar Roma, sur le district d'Idleb (Syrie), le 25 juillet 2019. (IZEDDIN IDILBI / ANADOLU AGENCY / AFP)