Syrie : les Kurdes prêts à libérer des milliers de jihadistes

En Syrie, les Kurdes s'apprêtent à libérer plus de 25 000 prisonniers dans le camp de Al-Hol. Parmi eux, il y a des jihadistes condamnés et des familles de combattants de Daech.

On trouve des milliers de tentes à perte de vue, toutes installées dans un camp aux conditions de vie très difficiles. En Syrie, la ville d’Al-Hol, dans le Kurdistan syrien, abrite ce lieu où sont regroupées de nombreuses familles de jihadistes. Jusqu’à 25 000 personnes pourraient prochainement être libérées selon les dirigeants kurdes. La plupart des pays occidentaux refusent de rapatrier leurs ressortissants. Près de 200 enfants résideraient encore dans ce camp.

Pas une réelle menace pour les Kurdes

C’est un énorme flou qui entoure ces futures remises en liberté. Il n’existe pour l’instant qu’une seule et unique certitude : cela ne s’appliquera pas aux familles d’origine étrangère. Les personnes libérées seraient essentiellement des femmes et des enfants. Jugés comme engagés de force dans les troupes jihadistes, ils ne représenteraient pas une réelle menace aux yeux des autorités kurdes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le camp d\'Al Hol, en Syrie, le 25 août 2020.
Dans le camp d'Al Hol, en Syrie, le 25 août 2020. (DELIL SOULEIMAN / AFP)