Syrie/Irak : quelle est la stratégie de la coalition internationale ?

Le porte-avions Charles-de-Gaulle vient d'entrer action en Irak, François Hollande a promis d'intensifier les frappes. Retour sur la stratégie de la France et de la coalition.

FRANCE 3

Ce lundi 23 novembre, les bombardiers français ont frappé l'Irak, venus en appuis aux troupes locales qui combattent l'État islamique au sol. Depuis ce matin, le porte-avions Charles-de-Gaulle est pleinement opérationnel à proximité des côtes syriennes. Un renfort qui s'ajoute aux six avions français basés aux Émirats arabes unis et aux six autres en Jordanire. Ils frappent l'État islamique depuis 14 mois. Le porte-avions Charles-de-Gaulle va lui aussi prendre sa place au sein de la coalition internationale contre l'organisation État islamique.

60 pays


Une coalition sous commandement américain. 60 pays participent dont la plupart des pays européens comme la Grande-Bretagne, mais aussi le Canada, l'Australie et les pays du Golfe. Présente en Syrie au côté du régime de Bachar al-Assad, la Russie reste en dehors de la coalition, mais une coopération est amorcée. Les objectifs purement militaires ne sont plus les seules cibles de la coalition. Désormais, les installations pétrolières, sources de profits pour l'État islamique, font aussi l'objet d'intenses bombardements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion de chasse américain décolle du porte-avion \"USS Carl Vinson\", dans le golfe d\'Arabie, pour aller effectuer des frappes aériennes en Syrie, le 28 octobre 2014.
Un avion de chasse américain décolle du porte-avion "USS Carl Vinson", dans le golfe d'Arabie, pour aller effectuer des frappes aériennes en Syrie, le 28 octobre 2014. (US NAVY / REUTERS)