Syrie : immersion au cœur de la bataille d'Alep

Une ville ravagée, dévastée, la bataille d'Alep est l'un des pires conflits urbains jamais mené, a déclaré hier, lundi 15 août, le Comité international de la Croix-Rouge. Déchiré entre les rebelles et les forces du régime syrien, Alep est l'objet de combats d'une rare violence.

France 3

Barils d'explosifs, avions, hélicoptères, voilà ce que guettent ces enfants, car souvent la mort vient du ciel presque sans répit, quotidiennement. "Les enfants, les adultes, tout le monde est devenu insensible. On ne ressent plus rien maintenant", explique Zedoun Al-Zoabi de l'Union des secours syriens. Le bruit des bombes et devenu une musique funeste qui ravage Alep, l'une des plus vieilles villes du monde. C'était la capitale économique du pays il y a peu encore.

1,5 million de civils restent bloqués dans cet enfer

Armée gouvernementale, rebelles, groupe État islamique, puissances étrangères, la bataille d'Alep commencée il y a quatre ans s'éternise. "Alep est la ville la plus dangereuse au monde", assure un secouriste. Pour le Comité international de la Croix-Rouge, c'est sans l'ombre d'un doute, l'un des conflits urbains les plus dévastateurs de notre époque. 1,5 million de civils restent bloqués dans cet enfer. L'eau, l'électricité, la nourriture, tout manque et les agences humanitaires éprouvent toujours les plus grandes difficultés à travailler dans Alep.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des patients sont traités dans un hôpital d\'Alep (Syrie), au lendemain d\'une attaque dans un quartier tenu par les rebelles.
Des patients sont traités dans un hôpital d'Alep (Syrie), au lendemain d'une attaque dans un quartier tenu par les rebelles. (ABDALRHMAN ISMAIL / REUTERS)