Syrie : "encore trois ou quatre mois de combats pour neutraliser Daech"

Donald Trump, le président américain, vient d'annoncer son intention de retirer les troupes américaines présentes en Syrie. Quelles seraient les conséquences sur la lutte contre Daech ?

France 2

Le retrait des troupes américaines marque un virage capital dans la lutte contre l'État islamique. La guerre est-elle gagnée, comme l'affirme le président américain ? "Tous les experts sont formels, la réponse est 'non'. Le groupe État islamique n'a pas été mis hors d'état de nuire, en tout cas pas encore", souligne le journaliste Étienne Leenhardt, sur le plateau de France 2. "Il est encore capable de commettre des attentats dans des villes qui ont été libérées il y a plusieurs mois, comme ça a été le cas à Rakka au début du mois de novembre", précise-t-il.

"Il faut du temps nécessaire pour finir le travail"

"Les experts militaires considèrent qu'il faudra encore trois ou quatre mois de combats pour neutraliser les quelques milliers de combattants de Daech encore présents en Syrie. Ce qui se joue en ce moment à Washington (États-Unis), c'est convaincre Donald Trump mais en affichant le principe d'un retrait, en continuant de l'afficher, qu'il faut du temps nécessaire pour finir le travail. Ce n'est pas encore gagné de le convaincre", commente le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
De la fumée après un bombardement dans un village dans la région d\'Idlib en Syrie, le 7 septembre 2018. 
De la fumée après un bombardement dans un village dans la région d'Idlib en Syrie, le 7 septembre 2018.  (ANAS AL-DYAB / AFP)