Syrie : 13 jihadistes français remis à l'Irak "seront jugés selon la loi irakienne"

Reçu à l'Elysée, le président irakien, Barham Saleh, était interrogé sur le sort des jihadistes français remis aux autorités irakiennes.

Barham Saleh et Emmanuel Macron, sur le perron de l\'Elysée, à Paris, le 25 février 2018. 
Barham Saleh et Emmanuel Macron, sur le perron de l'Elysée, à Paris, le 25 février 2018.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les 13 Français soupçonnés d'être des combattants du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et remis par les forces arabo-kurdes de Syrie aux autorités irakiennes "seront jugés selon la loi irakienne", a déclaré le président irakien, lundi 25 février à Paris. Barham Saleh sortait d'un entretien avec le président Emmanuel Macron à l'Elysée.

Ces 13 Français "sont accusés d'avoir commis des crimes contre des Irakiens, des installations irakiennes en Irak", a précisé Barham Saleh. Il a ajouté que "toute personne accusée d'avoir commis des crimes en Irak, contre le peuple irakien, contre les installations irakiennes, nous la recherchons pour la juger" devant des tribunaux irakiens.