Cet article date de plus de sept ans.

Pour Moscou, des frappes américaines contre l'Etat islamique seraient une "violation grossière" du droit international

La Russie a répondu à l'objectif affiché par les Etats-Unis jeudi 11 septembre : "affaiblir, et finalement détruire l'Etat islamique via une stratégie antiterroriste globale et soutenue".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un F-16 de l'armée américaine sur la base de Misawa (Japon), le 12 mai 2014. (SSGT TYLER MCLAIN / US AIR FORCE / AFP)

Moscou met en garde Washington après les déclarations de Barack Obama. Des frappes américaines contre l'Etat islamique (EI) constitueraient "un acte d'agression, une violation grossière du droit international", a déclaré le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, jeudi 11 septembre.

Quelques heures auparavant, depuis Washington, le président américain a promis de frapper l'EI "où qu'il soit" via une "campagne systématique de frappes aériennes". "Notre objectif est clair : nous allons affaiblir, et finalement détruire l'Etat islamique via une stratégie antiterroriste globale et soutenue."

REUTERS

De son côté, la France assure qu'elle "assumera ses responsabilités avec ses propres moyens". Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a dévoilé quelques éléments, mercredi. Il a indiqué que l'aide de la France passerait notamment par des frappes aériennes, avec "une dizaine d'appareils, des chasseurs bombardiers qui appuieront les unités de l'armée irakienne au sol".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.