Offensive turque en Syrie : les combats s'intensifient

Dans le nord de la Syrie, l'armée turque poursuit son offensive dans la région d'Afrine. Les affrontements ont poussé sur les routes 15 000 personnes et ont laissé de nombreuses victimes civiles. Les blessés affluent dans les hôpitaux.

FRANCE 2

L'offensive redouble d'intensité. Au treizième jour, la frontière entre la Turquie et la Syrie résonne de tirs d'artillerie lourde. Les avions de chasse turcs pilonnent les positions kurdes et des dizaines de blindés sont prêts à partir en renfort. L'objectif, c'est l'enclave d'Afrin au nord-ouest de la Syrie, l'une des deux zones tenues par les combattants kurdes de Syrie. Si Ankara cible l'enclave, c'est parce qu'Erdogan estime qu'elle sert de base aérienne aux miliciens kurdes proches du PKK, un groupe qualifié de terroriste par la Turquie, pourtant allié des Américains dans la lutte contre Daech.

La France et les États-Unis appellent la Turquie à la retenue

L'armée turque et les rebelles syriens fidèles à Ankara sont désormais sur les hauteurs de la ville d'Afrin. L'offensive a fait des dizaines de victimes dans les rangs kurdes et l'hôpital d'Afrin voit arriver de nombreux civils. Ce jeudi 1er février, les Kurdes ont riposté : des tirs de roquette vers la Turquie qui ont touché des civils. Les Kurdes manifestent contre l'opération militaire turque, mais rien ne tempère la détermination d'Erdogan. Même pas les appels à la retenue lancés par les États-Unis et la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'armée turque attaque une position des Kurdes du YPG, le 20 janvier 2018 en Syrie, près de la frontière turque.
L'armée turque attaque une position des Kurdes du YPG, le 20 janvier 2018 en Syrie, près de la frontière turque. (BULENT KILIC / AFP)