Vidéo Mozambique : des survivants de l'attaque de la ville de Palma témoignent

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Mozambique : trois semaines après la terrible attaque terroriste, des survivants témoignent
FRANCE 2
Article rédigé par
N. Bertrand, M. Getti - France 2
France Télévisions

Au Mozambique, la peur est toujours là, trois semaines après l'attaque de la ville de Palma, par un groupe de jihadistes. Des dizaines de civils avaient été tués. Les équipes de France 2 ont pu rencontrer des rescapés qui témoignent, jeudi 15 avril.

La ville de Palma, au Mozambique, a été la cible d'une terrible attaque jihadiste fin mars. Un groupe armé nommé al-Shebab, qui a prêté allégeance au groupe terroriste Etat islamique, a réussi à s'emparer de la ville, ensuite reprise par l'armée. Des dizaines de civils ont été tués et des milliers sont parvenus à s'enfuir. Plusieurs d'entre eux ont témoigné face aux caméras de France 2. 

Un père décapité 

Un jeune homme de 28 ans est un miraculé, mais il ne veut pas être reconnu, pour des raisons évidentes de sécurité. Ses bras sont brûlés et sa poitrine porte encore deux impacts de balles. "Je ne vais pas bien, j'ai vu tellement de personnes mourir devant moi", souffle-t-il.

Une adolescente a quant à elle réussi à s'enfuir sur une barque. "Je me sentais si mal. Les Shebab étaient déjà venus demander à mon père de m'épouser et mon père leur avait dit 'non, ma fille est trop jeune'. Il leur a dit qu'il ne voulait pas de jihadistes chez lui", témoigne-t-elle, traumatisée. Quand l'attaque a commencé, les terroristes sont revenus, ont enlevé son père et l'ont décapité. Ces derniers mois, les Shebab auraient procédé à des centaines de décapitations. Au total, 2 500 personnes ont été tuées et 700 000 ont dû quitter leur habitation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.