Mossoul : la destruction d'une mosquée symbole

En Irak, à Mossoul, les jihadistes de l’État islamique ont fait sauter le minaret de la grande mosquée Al-Nouri, où Abu Bakr Al-Baghdadi avait prononcé l’établissement du califat en 2014.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le minaret haut de 45 mètres a disparu sous un amas de poussière et de fumée. Vu d’un drone, on voit bien l’ampleur des destructions causées par l’explosion. "Hier, alors que les forces de sécurités irakiennes étaient à moins de 100 mètres, le groupe Etat islamique a fait exploser la mosquée qui se trouvait là depuis le 12ème siècle", a annoncé Brett McGurk, envoyé spécial américain auprès de la coalition internationale.

Fin du règne de l’EI sur l’Irak ?

La mosquée Al-Nouri, située au cœur de la vielle ville de Mossoul est le berceau de l’État islamique. C’est dans cette mosquée que le leader de l’EI a fait sa seule apparition publique, en juin 2014. C’est ici qu’il avait proclamé le califat en Irak et en Syrie. Ces derniers jours, les unités irakiennes étaient toutes proches de reprendre ce lieu symbolique. A Mossoul, seule la vieille ville est encore aux mains du groupe, qui n’y aurait plus que 400 à 500 soldats. Ce matin, l’armée irakienne affirme qu’en faisait exploser la mosquée, le groupe a signé la fin de son emprise sur l’Irak.

Le JT
Les autres sujets du JT
La grande mosquée Al-Nouri et le minaret penché de Mossoul (Irak), le 24 mai 2017.
La grande mosquée Al-Nouri et le minaret penché de Mossoul (Irak), le 24 mai 2017. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)