Mossoul : l'offensive est lancée mais l'opposition de Daech s'abat sur les soldats

L'offensive générale contre Mossoul (Irak), fief des jihadistes en Irak, a commencé depuis ce lundi 17 octobre. Des dizaines de milliers d'hommes sont en mouvement et sont soutenus par la coalition internationale. Pourtant, l'opposition de Daech est forte.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les Peshmergas ont à peine pris position ce lundi matin, que leur artillerie riposte déjà à des tirs nourris en provenance du premier village, près de Mossoul en Irak. Des obus s'abattent alors que les soldats kurdes découvrent partout autour d'eux, les pièges qui leur sont tendus : "sous cette couverture, c'est du TNT, de l'explosif", explique un jeune soldat kurde. Quand les maisons ne sont pas piégées, les Peshmergas découvrent des tunnels, destinés à se déplacer entre les villages sans se faire repérer.

1,5 million d'habitants et 6000 jihadistes à Mossoul

"Depuis ce matin, les Peshmergas ont réalisé une percée de huit kilomètres sur l'axe stratégique situé au sud-est de Mossoul", raconte le journaliste Arnaud Comte, envoyé spécial en Irak. Les soldats sont actuellement positionnés à une vingtaine de kilomètres de Mossoul dans un village constitué d'une centaine de maisons."Pourtant, il va falloir des semaines pour tout sécuriser ici. Alors, quand on évoque Mossoul , son million d'habitants et 6000 jihadistes, on se dit que cette bataille est loin d'être terminée" s'inquiète le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fumées s\'élèvent à l\'est de Mossoul (Irak), où une opération militaire pour libérer la ville de l\'Etat islamique est en cours, le 17 octobre 2016.
Des fumées s'élèvent à l'est de Mossoul (Irak), où une opération militaire pour libérer la ville de l'Etat islamique est en cours, le 17 octobre 2016. (AZAD LASHKARI / REUTERS)