Les habitants de Mossoul témoignent grâce à une radio clandestine

Au Kurdistan, une radio clandestine est animée par des personnes qui ont fui la ville irakienne de Mossoul. Sur les ondes, ils reçoivent des témoignages d'habitants qui se trouvent encore là-bas.

FRANCE 2

Au Kurdistan, sa localisation est tenue secrète. La radio "Al-Ghad", "demain" en arabe, est une cible prioritaire pour Daech. Vous ne verrez le visage d'aucun de ses membres, leurs têtes sont mises à prix par les jihadistes. Un présentateur débute son émission ainsi : "Bonjour à tous et surtout aux habitants de Mossoul. Voilà l'émission qui fait entendre votre voix. Nous sommes à vos côtés, nous ne vous laisserons pas tomber".

Des témoignages touchants et précieux

Depuis un an et demi, les auditeurs de Mossoul appellent quotidiennement pour relater ce qu'ils voient, et plus encore depuis le début de l'offensive. "Il y a quinze minutes il y a eu des bombardements dans l'Ouest, plusieurs explosions, mais on ne sait pas exactement là où ça s'est produit", témoigne une auditrice. Et quand l'animateur lui demande comment elle vit la situation, elle répond : "On tient le coup, Dieu merci, j'espère qu'on sera bientôt libéré." Certains témoignages se révèlent précieux pour les forces de libération.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vingtaine de villages aux alentours de Mossoul ont été repris à l\'EI par l\'armée irakienne. 
Une vingtaine de villages aux alentours de Mossoul ont été repris à l'EI par l'armée irakienne.  (FERIQ FEREC / ANADOLU AGENCY)