Le Royaume-Uni va déchoir de sa nationalité une jeune femme de 19 ans qui avait rejoint l'Etat islamique en Syrie

Shamima Begum souhaitait rentrer dans son pays, qu'elle avait quitté en 2015 avec deux autres adolescentes.

Une photo montrant Shamima Begum, une jeune femme britannique qui avait rejoint l\'Etat islamique en Syrie en 2015, tenue par sa sœur Renu Begum lors d\'une interview à Londres, le 22 février 2015.
Une photo montrant Shamima Begum, une jeune femme britannique qui avait rejoint l'Etat islamique en Syrie en 2015, tenue par sa sœur Renu Begum lors d'une interview à Londres, le 22 février 2015. (LAURA LEAN / AFP)

Son sort fait débat au Royaume-Uni. Shamima Begum, une Britannique de 19 ans qui avait rejoint le groupe Etat islamique en Syrie, va être déchue de sa nationalité. Le ministère de l'Intérieur britannique a informé la famille de la jeune femme qu'il en avait donné l'ordre, a annoncé son avocat sur Twitter, mardi 19 février.

"La famille est très déçue de l'intention du ministère de l'Intérieur de donner l'ordre de déchoir Shamima de sa nationalité, indique le communiqué mis en ligne par l'avocat. Nous examinons toutes les voies légales pour contester cette décision." Le Home Office, équivalent britannique du ministère de l'Intérieur, n'a pas réagi dans l'immédiat.

Elle demande de la "compassion"

Shamima Begum, originaire de l'est londonien, avait rejoint le groupe Etat islamique en Syrie en 2015, alors qu'elle avait 15 ans, avec deux autres adolescentes. Après avoir fui les combats dans l'est de la Syrie, elle se trouve actuellement dans un camp de réfugiés du nord-est syrien. Shamima Begum, qui a donné naissance à un enfant ce week-end, a fait savoir qu'elle souhaitait rentrer avec lui au Royaume-Uni et réclamé de la "compassion". Elle dit par ailleurs ne pas regretter d'avoir rejoint la Syrie.

Au Royaume-Uni, le ministre de l'Intérieur a le pouvoir de déchoir un citoyen britannique de sa nationalité s'il estime que la décision relève de "l'intérêt général", et à condition qu'elle ne le rende pas apatride. Selon des sources gouvernementales citées par la chaîne Sky News, Shamima Begum possède également la nationalité bangladaise, ce que l'avocat de la famille conteste.