Cet article date de plus de huit ans.

La famille de David Haines, otage de l'Etat islamique, adresse un message à ses ravisseurs

Dans la vidéo montrant la décapitation du journaliste David Sotloff, son bourreau menace de mort le travailleurs humanitaire britannique. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
David Haines, otage de l'Etat islamique enlevé en Syrie en mars 2013 alors qu'il effectuait une mission humanitaire.  (REX/REX/SIPA / REX)

Après la mort par décapitation des journalistes américains James Foley et Steven Sotloff, la famille de David Haines interpelle l'Etat islamique (EI). Travailleur humanitaire britannique agé de 44 ans, il est menacé de mort par les jihadistes qui le détiennent depuis son enlèvement en Syrie en mars 2013. 

Il effectuait sa première mission pour l'ONG française Acted en tant que responsable logistique dans le camp de réfugiés d'Atmeh, un village syrien près de la frontière turque.

Menacé de mort par l'Etat islamique

Dans une récente vidéo, ses proches adressent un appel à ses ravisseurs samedi 13 septembre demandant sa libération. Dans un communiqué publié par le Foreign Office, ils s'inquiètent du fait que les ravisseurs n'ont répondu à aucune de leurs tentatives de contact. "Nous sommes la famille de David Haines. Nous vous avons envoyé des mesages auxquels nous n'avons reçu aucune réponse. Nous demandons à ceux qui détiennent David de nous contacter", écrit la famille Haines.

Ils sont en effet sans nouvelle du travailleur humanitaire depuis cette dernière vidéo montrant la décapitation de Steven Sotloff. Son bourreau, qui s'exprime avec un accent britannique, y menace d'exécuter sommairement prochainement David Haines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.