La cité antique de Palmyre tombe aux mains de l'État islamique

Après des jours de combat entre l'armée syrienne de Bachar el-Assad et les jihadistes, Palmyre et ses ruines datant de 2 000 ans risquent d'être détruites.

FRANCE 2

La cité antique de Palmyre et ses trésors architecturaux sont désormais aux mains des jihadistes de l'État islamique. Certains observateurs ont constaté un retrait massif des forces de l'armée syrienne régulière, ainsi que la fuite de nombreux habitants vers les villes d'Homs et de Damas. La bataille a fait rage pendant une semaine. Pour la première fois, l'État islamique arrache une ville tenue par l'armée syrienne.

Ville stratégique

Palmyre est une place stratégique. C'est la porte d'entrée de la province d'Alambar en Irak, déjà en grande partie détenue par l'État islamique. La capitale Ramadi a été prise dimanche 17 mai. Elle marque aussi le début du désert syrien qui mène à la capitale. La cité, vieille de plus de 2 000 ans, regorge de trésors archéologiques inscrits au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les jihadistes de l\'Etat islamique se trouvaient, le 17 mai 2015, à un kilomètre du site antique de Palmyre, inscrit au patrimoine mondial de l\'Unesco (photo d\'archives).
Les jihadistes de l'Etat islamique se trouvaient, le 17 mai 2015, à un kilomètre du site antique de Palmyre, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco (photo d'archives). (MANUEL COHEN / AFP)