Cet article date de plus de six ans.

L'UNESCO s'inquiète pour la cité antique de Palmyre menacée par l'État islamique

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
L'UNESCO s'inquiète pour la cité antique de Palmyre menacée par l'État islamique
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le groupe terroriste est à un kilomètre de la cité et compte poursuivre sa politique de destruction systématique des sites historiques.

La cité antique de Palmyre au milieu du désert syrien est menacée par l'avancée du groupe Etat islamique. Les dernières informations rapportent que les terroristes ne sont plus qu'à un kilomètre de la ville, jadis étape de la route de la soie, classée au Patrimoine de l'humanité par l'UNESCO. Les jihadistes comptent lui faire subir le même sort que Nimroud et Hatra en Irak où ils ont mis en scène la destruction de statues d'une valeur historique inestimable au nom de la lutte contre l'idolâtrie.

"Lutter contre l'extrémisme"

"Ils s'attaquent aux statues, qui très souvent ne sont que des copies. Ils récupèrent les statues et en font un commerce", explique Pierre Leriche, archéologue au CNRS. Devant l'ampleur du trafic, dix pays arabes se sont réunis au Caire pour coordonner leur lutte. "La destruction du patrimoine est inacceptable et nous devons lutter contre l'extrémisme", lâche Irina Bokova, directrice générale de l'UNESCO.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.