L'Etat islamique revendique la décapitation de l'otage américain Peter Kassig

Ce travailleur humanitaire de 26 ans était détenu depuis un an en Syrie. Il était apparu le 3 octobre dans une vidéo montrant l'exécution du Britannique Alan Henning.

L\'Américain Peter Kassig participait à une opération de distribution de vivres à la frontière syrienne, entre fin 2012 et début 2013.
L'Américain Peter Kassig participait à une opération de distribution de vivres à la frontière syrienne, entre fin 2012 et début 2013. (KASSIG FAMILY / AFP)

Dans une nouvelle vidéo, le groupe Etat islamique revendique la décapitation de l'otage américain Peter Kassig, dimanche 16 novembre. Ce travailleur humanitaire de 26 ans était détenu depuis un an en Syrie. Il était apparu le 3 octobre dans une vidéo montrant l'exécution du Britannique Alan Henning, au terme de laquelle les jihadistes menaçaient de lui faire subir le même sort.

Converti à l'Islam durant sa captivité

Ancien ranger de l'armée américaine, Peter Kassig avait combattu en Irak, avant de fonder une association d'aide aux réfugiés syriens. Enlevé lors d'un séjour en Syrie, le 1er octobre 2013, il s'était converti à l'Islam durant sa captivité.

France 2

Au lendemain de la vidéo où il était menacé de mort, les parents de Kassig avaient imploré ses ravisseurs de faire preuve de clémence dans un message vidéo. Dans un entretien sur la chaîne américaine CBS, le 13 octobre, ils expliquaient être incapables de répondre aux exigences, notamment financières, de l'organisation jihadiste.

Dimanche, ils ont réagi sur Facebook à l'annonce de la mort de leur fils, demandant aux médias de ne pas reprendre les images diffusées par les jihadistes. "Nous préférons que notre fils reste en mémoire pour l'importance de son travail et l'amour qu'il portait à sa famille et ses amis, écrivent-ils, et non pour la manière dont les preneurs d'otage s'en servent pour manipuler les Américains et faire progresser leur cause".

Dans un communiqué, Manuel Valls a condamné "ce nouvel acte de barbarie" qui "renforce la détermination de la France à agir contre Daech en Irak et en Syrie".

Le cinquième otage occidental de l'EI exécuté depuis août

Peter Kassig est le cinquième otage occidental exécuté par l'Etat islamique depuis le 19 août dernier, après les journalistes américains James Foley et Stephen Sotloff, et les humanitaires britanniques Alan Henning et David Haines.

Dans la même vidéo, le groupe Etat islamique revendique également la décapitation de masse d'au-moins dix-huit prisonniers présentés comme des soldats syriens.