L'armée irakienne lance l'ultime grande bataille contre l'organisation Etat islamique

La bataille est menée alors que de l'autre côté de la frontière, les troupes du régime syrien et leurs supplétifs font mouvement pour prendre en étau les combattants du groupe jihadiste.

Les forces irakienne à Faysh Khabur, dans le nord du pays, le 26 octobre 2017.
Les forces irakienne à Faysh Khabur, dans le nord du pays, le 26 octobre 2017. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)

Les forces irakiennes ont repris, jeudi 26 octobre, des bases militaires et des villages de l'ouest frontalier de la Syrie. Cette offensive marque le premier jour de l'assaut sur le dernier bastion irakien du groupe Etat islamique, quelques semaines après la fin de la bataille de Raqqa (Syrie).

La bataille est menée alors que de l'autre côté de la frontière, les troupes du régime syrien et leurs supplétifs font mouvement pour prendre en étau les combattants de l'organisation jihadiste. La bataille vise à étrangler le groupe terroriste dans son dernier carré qui court de la province de Deir Ezzor dans l'est de la Syrie jusqu'à Al-Qaïm dans l'ouest de l'Irak.

Environ 1 500 jihadistes se trouvent dans cette région, a annoncé Bagdad. Une bataille qui devrait être "le dernier grand combat contre l'EI", disaient récemment des généraux américains de la coalition internationale contre les combattants de l'Etat islamique.