"Je veux rentrer en France" : le témoignage de femmes de jihadistes présumés en Syrie

En Syrie, France 2 a recueilli le témoignage de trois femmes françaises de jihadistes échappées d'un camp. Elles souhaitent rentrer en France.

FRANCE 2

Des silhouettes quittent le camp d'Aïn Issa, en Syrie. C'était jusqu'à présent la seule image illustrant la fuite des femmes et des enfants de ce lieu de détention. France 2 a rencontré des femmes françaises à Suluk, une zone sous contrôle turc. Elles disent s'être elles-mêmes rendues aux Turcs après avoir fui Aïn Issa. "On nous dit que nos pays ne veulent pas de nous, mais nous, nous voulons retourner chez nous pour que nos enfants aient une vie meilleure. Je veux retrouver ma vie d'avant, retrouver ce que j'ai perdu, c'est tout", explique en arabe l'une d'elles.

Des femmes de jihadistes à nouveau libres

Avant leur évasion, leur camp a été filmé plusieurs fois. Des centaines de femmes et d'enfants y étaient retenus sous des toiles de tente. Selon diverses sources, les Kurdes qui géraient ce lieu auraient eux-mêmes ouvert les portes, une information qui n'a jamais été prouvée. Mais beaucoup de femmes de jihadistes se sont retrouvées libres après cet épisode.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme de jihadiste française rencontrée par France 2 en Syrie.
Une femme de jihadiste française rencontrée par France 2 en Syrie. (FRANCE 2)