Irak : sur les traces des démineuses de Mossoul

Publié
Irak : sur les traces des démineuses de Mossoul
France 2
Article rédigé par
S.Perez, N.Auer, L.Niro, L.Lavieille - France 2
France Télévisions

Dans la région de Mossoul (Irak), des femmes s'activent afin de détecter des mines enfouies sous terre. Un travail minutieux à effectuer, des années après le passage de l'État islamique dans la région. Reportage.

À Makhmour (Irak), la concentration est au maximum. Une fois les gilets de sécurité portés, plusieurs femmes et un homme écoutent attentivement leur chef. Leur mission : déminer de manière sécurisée la région de Mossoul, qui est infestée de milliers de mines posées par l'État islamique jusqu'en 2017. "Il y a plein d'IED", dénonce Noor, chef de l'équipe de déminage. Formées par la fédération suisse de déminage, ces femmes peuvent déminer de manière méthodique, et en sécurité. Repérés par les femmes, les engins seront déminés par d'autres personnes.

Un déminage essentiel pour la région

Dans la ville située à proximité, ce déminage est important afin de permettre aux éleveurs de reprendre une activité normale, ainsi que pour les enfants, qui ne peuvent plus aller s'amuser dans les champs. Pour le "mokhtar", l'équivalent du maire, les attentes sont élevées. "On a perdu des troupeaux entiers, des enfants ont été blessés. Cela fait cinq ans que les agriculteurs n'ont pas planté", explique-t-il à Noor. Cette activité dangereuse permet cependant à ces femmes d'engranger un salaire, dans un pays où seulement 13% des femmes sont rémunérées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.