Irak : au moins 200 morts dans un attentat à Bagdad

Dimanche 3 juillet, l'attaque revendiquée par l'État islamique a fait au moins 200 morts et autant de blessés dans la capitale irakienne.

Voir la vidéo
France 3

Un quartier de Bagdad a été plongé dans le chaos, dimanche 3 juillet. Et ce lundi, nombreux sont les habitants à prêter main-forte aux secouristes, après l'attaque perpétrée par le groupe État islamique. "La plupart des gens qui se trouvaient ici n'avaient qu'une vingtaine d'années", s'écrie un homme, en larmes.

L'impuissance du pouvoir

La présence militaire ne saurait calmer les esprits gagnés par la peur, dans cette artère commerçante à majorité chiite. En pénétrant à l'intérieur de magasins entièrement dévastés, on mesure la violence de la déflagration. Le camion piégé a explosé en pleine nuit. Selon un bilan encore provisoire, plus de 200 personnes ont trouvé la mort. Revendiqué par l'EI, c'est l'attentat le plus meurtrier perpétré à Bagdad cette année. L'attaque terroriste a mis en lumière l'incapacité du pouvoir à instaurer des mesures de sécurité efficaces, notamment dans la capitale irakienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants inspectent les débris après la déflagration, à Bagdad (Irak), le 3 juillet 2016. 
Des passants inspectent les débris après la déflagration, à Bagdad (Irak), le 3 juillet 2016.  (SABAH ARAR / AFP)