Fusillade à Orlando : Omar Mateen aurait rallié Daech avant son passage à l'acte

Cet américain d'origine afghane n'avait jamais caché sa haine des homosexuels et avait donné des signes de radicalisation. France 3 se penche sur la personnalité du tueur.

France 3

Américain issu de l'immigration timide et discret, Omar Mateen est désormais le visage de la terreur outre-Atlantique. Âgé de 29 ans, celui qui a tué 49 personnes à Orlando lors d'une fusillade dans la nuit de samedi à dimanche était né à New York de parents d'origine afghane. Il vivait dans la petite ville de Fort Pierce en Floride, où il était agent de sécurité.

Des signes précurseurs

Son ex-femme a décrit un homme instable et violent. "Quelques mois après notre mariage, j'ai perçu son instabilité. J'ai compris qu'il était bipolaire", a indiqué Sitora Yusufiy aux médias américains. Elle a également raconté avoir été battue et séquestrée dans les derniers mois de leur relation. Ces anciens collègues aussi avaient perçu ces déséquilibres. "Je le voyais devenir tout ça. Il me disait qu'il allait le faire", a témoigné Dan Gilroy qui avait travaillé avec le tueur. Il avait aussi été interrogé par le FBI à plusieurs reprises sans que ces investigations ne débouchent sur une arrestation.

Si Omar Mateen a prêté allégeance à l'État islamique avant de passer à l'acte, selon le directeur du FBI James Comey, "rien n'indique que cela a été commandité à l'extérieur des États-Unis". L'enquête pour acte de terrorisme se poursuit.

Le JT
Les autres sujets du JT