État islamique : le groupe aurait utilisé des armes chimiques ces derniers mois

L'EI aurait fait usage de gaz moutarde face aux troupes kurdes. Les explications de France 2.

FRANCE 2

Le groupe Etat islamique a-t-il franchi un cap inquiétant dans sa course à l'armement ? C'est ce que craint l'OIAC, l'organisation pour l'interdiction des armes chimiques, basée à La Haye.

Daech aurait en effet utilisé en août dernier du gaz moutarde dans deux villes de la région d'Erbil, Makhmur et Gweyr. Des analyses de sang réalisées sur 35 combattants kurdes blessés prouveraient la présence de gaz moutarde. En Irak, les Peshmerga (combattants kurdes) sont en première ligne chaque jour contre l'État islamique.

Des munitions volées ?

Ces révélations sont prises très au sérieux par les services de renseignements américains qui s'inquiètent de l'utilisation que pourrait faire Daech de cet arsenal chimique. Comment l'EI a-t-il pu se procurer ses armes ? Est-il capable d'en fabriquer ? Selon plusieurs spécialistes, il s'agit vraisemblablement de munitions volées à l'armée syrienne et irakienne. Le gaz moutarde est une arme de la première guerre mondiale bannie par l'ONU en 1993.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image tirée du documentaire \"Daech, les racines du mal\", diffusé dans \"Le Monde en face\", sur France 5.
Image tirée du documentaire "Daech, les racines du mal", diffusé dans "Le Monde en face", sur France 5. (PBS)