En Syrie, "les Kurdes sont les dindons de la farce"

Rony Brauman, médecin et cofondateur de Médecins sans frontières, est l'invité du Grand Soir 3 ce lundi 22 janvier pour évoquer la situation en Syrie et des Kurdes.

France 3

"Les Kurdes sont les dindons de la farce en Syrie, un pays effondré, alors qu'on a compté sur leurs forces militaires pour venir à bout d'un certain nombre de bastions islamistes", déclare l'humanitaire Rony Brauman.

"Longtemps, ils se sont tenus prudemment à l'écart de ce conflit jusqu'au moment où ils ont été happés. Ils sont dans une situation affreuse, inextricable et imméritée aujourd'hui", poursuit le cofondateur de Médecins sans frontières.

Les Kurdes "abandonnés de tous"

En Syrie, "j'avais défendu l'idée de frappes en réponse aux bombardements chimiques d'août 2013 dans la mesure où l'arme chimique est l'instrument de la terreur absolue", explique-t-il, "mais surtout pas une intervention dans le but de renverser le régime".

Régler des situations dans certains pays quand ça vient de l'extérieur n'est pas forcément une bonne chose, c'est la thèse que Rony Brauman défend dans son livre Guerres humanitaires ? Mensonges et intox. "Le but d'une guerre est toujours vertueux, mais derrière se cachent d'autres intérêts, politiques ou financiers", conclut le médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une exposition de MSF organisée à Lille en 2007.
Une exposition de MSF organisée à Lille en 2007. (MAXPPP)