DIRECT. Otage enlevé en Algérie : Hollande rejette tout "ultimatum"

Les ravisseurs menacent d'exécuter le touriste français dans les 24 heures si la France n'arrête pas ses frappes contre l'Etat islamique en Irak.

FRANCE 2
Ce qu'il faut savoir

L'armée algérienne passe au peigne fin, mardi 23 septembre, une zone montagneuse à l'est d'Alger pour tenter de localiser l'otage français enlevé dimanche par un groupe lié aux jihadistes de l'Etat islamique. 

Des troupes d'élite du service de lutte antiterroriste participent à cette opération qui a été lancée sur une zone à cheval entre les wilayas (départements) de Tizi Ouzou et de Bouira, immédiatement après la confirmation du rapt d'Hervé Gourdel. De son côté, la justice française a ouvert une enquête.

 Refus de tout "ultimatum". A New York, le président François Hollande a déclaré mardi : "Nous ne céderons à aucun chantage, à aucune pression, à aucun ultimatum". Le Premier ministre Manuel Valls et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avaient déjà annoncé plus tôt dans la journée qu'ils auraient une position ferme sur ce sujet.

 Enquête ouverte. Le parquet de Paris a ouvert une enquête mardi après l'enlèvement du randonneur français, revendiqué par un groupe lié à l'organisation Etat islamique. Confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), cette enquête en flagrance a été ouverte pour enlèvement et séquestration en lien avec une entreprise terroriste.

Enlevé à Tizi Ouzou. Hervé Gourdel, 55 ans, un guide de haute montagne du parc national du Mercantour, passionné de photographie et de voyages et originaire de Nice, a été enlevé dimanche soir à Tizi Ouzou, dans le nord de l'Algérie, à 110 km à l'est d'Alger.

 

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #OTAGE

20h36 : Toute mon affection mon amitié et ma solidarité à Françoise et Erwann dont j'étais l'institutrice à Von Derwies Je pense très fort à vous Jo

20h32 : Un rassemblement a été organisé dans le village de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), en soutien à Hervé Gourdel, enlevé en Algérie.


LAURENCE NAHON / FRANCE 3 et FRANCE 3 COTE-D'AZUR

20h16 : "Nous avons comme mission de fournir l'appui aérien [à l'Irak]. C'est ce que nous faisons et c'est ce que nous continuerons à faire."
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, est au micro de France 2.

20h17 : "Je n'ai aucune information complémentaire (...). Il y a des risques, il y a des menaces."
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, refuse de dire si l'otage français Hervé Gourdel se trouve toujours en vie, au micro de France 2.

19h58 : Les villageois de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) se sont rassemblés, ce soir, devant la mairie, pour marquer leur soutien à l'otage français Hervé Gourdel, enlevé en Algérie.

19h09 : Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, lance un appel à Jund Al-Khilafah (les Soldats du califat), sur RTL. Il les appelle à libérer l'otage français Hervé Gourdel, au nom même des principes de l'islam. "La religion n'est pas une incitation à l'assassinat", affirme-t-il.

18h51 :  La France ne cédera à "aucun chantage, aucune pression, aucun ultimatum, fût-il le plus odieux, le plus abject". François Hollande a réagi au rapt d'Hervé Gourdel en marge du sommet de l'ONU sur le climat, à New York (Etats-Unis).

FRANCE TELEVISIONS

17h39 :  La montée en puissance de groupes jihadistes et les menaces proférées par l'Etat islamique transforment certains pays en véritables zones à risque pour les voyageurs. Faut-il tout éviter et rester chez soi ? Quels pays sont vraiment dangereux ? Francetv info vous donne quelques conseils pour vous aider à vous y retrouver.

18h10 : "Nous ne céderons à aucun chantage, à aucune pression, à aucun ultimatum."

 François Hollande réaffirme son intention de bombarder les positions de l'Etat islamique en Irak, malgré le rapt d'un Français en Algérie et les menaces des jihadistes. Et le chef de l'Etat d'ajouter : "Nous continuerons à apporter notre soutien aux autorités irakiennes." 

16h27 :  @paul : Selon le journal Tout sur l'Algérie, près de 1 500 soldats de l'armée algérienne sont mobilisés pour rechercher Hervé Gourdel, l'otage français capturé par un groupe lié à l'Etat islamique en Kabylie. 

16h27 :  On n'entend pas de réactions des autorités algériennes dans les médias. Que font-ils face à ce kidnapping ?

16h21 : Voici un nouveau point sur l'actualité à 16 heures :

•  La grève des pilotes continue. Ils manifestent actuellement devant l'Assemblée nationale. Demain, 46% des vols seront assurés
•  Hervé Gourdel, 55 ans, a été enlevé dimanche soir en Algérie par un groupe lié à l'Etat islamique. Les ravisseurs menacent de l'exécuter si la France ne met pas fin à ses raids aériens en Irak. Voici pourquoi la situation est "préoccupante".

•  Une enquête a été ouverte contre Fabien Englemann, le maire FN de Hayange (Moselle), pour abus de bien social et harcèlement à la suite d'une plainte de son ancienne première adjointe. 

• La direction de TF1 a présenté un vaste plan de restructuration de sa chaîne d'info. Au total, dans le groupe TF1, 148 postes vont être supprimés. Les détails dans notre article.

13h53 :   Le quotidien Nice Matin a pu interviewer le père du Niçois Hervé Gourdel, pris en otage dimanche en Algérie. Selon lui, son fils a été kidnappé dans le chalet où il résidait, avec des Algériens, lesquels ont été relâchés par la suite. Voici son témoignage.

(NICE MATIN)

13h37 :  Quelques heures après la revendication du rapt d'un randonneur français par un groupe jihadiste algérien, Laurent Fabius a réagi, ce matin, en évoquant une "situation préoccupante". En tombant aux mains de Jund Al-Khilafa, Hervé Gourdel est en effet pris dans un piège dont il sera difficile de l'extraire. Francetv info se penche sur les raisons qui font que la situation de l'otage français est inquiétante.

13h35 :  Hervé Gourdel vient de Nice, où il vit avec son épouse. Mais l'otage enlevé en Algérie est aussi bien connu à Saint-Martin-Vésubie, dans les Alpes-Maritimes, où s'est rendue une équipe de France 3. C'est là qu'il exerce, depuis plus de 20 ans, son métier de guide de haute montagne.

(L. NAHON, V. VARIN, D. BEAUMONT - FRANCE 3)

13h25 :  Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "enlèvement et séquestration en lien avec une entreprise terroriste" après l'enlèvement dimanche, en Algérie, d'un randonneur français, revendiqué par un groupe lié à l'organisation Etat islamique. Elle a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

11h35 :  "Nulles". Les chances de libérer l'otage français en Algérie sont inexistantes, selon l'ancien magistrat antiterroriste et député UMP, Alain Marsaud. Il a vivement critiqué l'opération française en Irak qui met en péril la sécurité des Français.


(RTL)

10h24 :  Hervé Gourdel, 55 ans, a été enlevé dimanche soir en Algérie. Ses ravisseurs affirment faire partie d'un groupe qui a fait allégeance à l'Etat islamique. Ils menacent de tuer le Français si Paris ne met pas fin à ses frappes aériennes en Irak. Tout ce qu'il faut savoir sur ce rapt se trouve dans notre article.


(DR)

09h55 :  "Il ne faut jamais céder au chantage même si évidemment nous sommes très inquiets après l'authentification de cette vidéo"déclare Manuel Valls sur Europe 1, après l'enlèvement de Hervé Gourdel en Algérie.


(EUROPE 1)

09h49 :  Le groupe qui revendique l'enlèvement du Français de 55 ans en Algérie est Jund al-Khilafa. RTL relève que ce groupe est celui "qui revendiquait l'appartenance de Mohamed Merah dans ses rangs".

08h30 : Le ministre des Affaires étrangères n'a pas pas caché son inquiétude sur le sort d'Hervé Gourdel, enlevé par un groupe jihadiste algérien ayant fait allégeance à l'Etat islamique"La situation est très préoccupante, parce qu'on a confirmation que la vidéo est exacte et que c'est un de nos compatriotes", a-t-il réagi cette nuit, depuis New York.
(FRANCE 2)

08h22 : "Nous ferons tout, en lien avec les autorités algériennes, pour permettre à Hervé Gourdel de retrouver la liberté."

 Au micro d'Europe 1, Manuel Valls affirme que la France ne négocie pas avec les terroristes alors qu'un groupe ayant fait allégeance à l'Etat islamique a enlevé, dimanche soir, un Français de 55 ans en Algérie.

08h18 : D'après i-Télé, une opération de l'armée algérienne est en cours pour tenter de secourir l'otage français de 55 ans enlevé dimanche soir par un groupe qui a fait allégeance à l'Etat islamique.

07h47 :  "L'attitude de la France est constante. Nous essayons de faire le maximum pour libérer des otages, mais un groupe terroriste ne peut pas infléchir la position de la France", déclare le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, à New York, après l'enlèvement, en Algérie, d'un Français de 55 ans par un groupe lié à l'Etat islamique.

07h35 : Dans la vidéo authentifiée par le Quai d'Orsay, le Français Hervé Gourdel, enlevé dimanche soir en Algérie, apparaît encadré de deux hommes armés au visage masqué. Ils disent appartenir au groupe algérien Jund al-Khilafa, qui a fait allégeance à l'Etat islamique.

07h19 :  Hervé Gourdel, le Français enlevé en Algérie par un groupe lié à l'Etat islamique, a été kidnappé dimanche soir dans la région de Tizi Ouzou. "C'est une région montagneuse connue pour être le fief d'Aqmi [Al-Qaida au Maghreb islamique]", rappelle Le Figaro.