Didier Deschamps désigné comme un "ennemi d'Allah" par des jihadistes

Le site internet SITE Intel Groupe, observatoire de contenus extrêmistes, l'a rapporté vendredi.

Didier Deschamps, le sélectionneur de l\'équipe de France, lors d\'une conférence de presse au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 30 août 2017.
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, lors d'une conférence de presse au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le 30 août 2017. (FRANCK FIFE / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Didier Deschamps est désormais la cible de jihadistes. Le site américain de surveillance SITE Intel groupe (en anglais) a rapporté, vendredi 28 octobre, que le sélectionneur de l'équipe de France de football était désigné comme un "ennemi d'Allah" dans un article de Wafa Media Foundation, un canal de propagande jihadiste et pro-Etat-islamique.

L'illustration qui accompagne l'article est un photomontage montrant Didier Deschamps dans une tenue orange similaire à celle des otages de l'organisation terroriste, et qui fait écho à la tenue des prisonniers de Guantanamo. Sur cette image, l'ancien champion du monde 1998 est menotté et une personne masquée pointe sur lui un pistolet.

Menaces sur le Mondial 2018

Avant Didier Deschamps, Lionel Messi, attaquant du FC Barcelone, a été menacé dans un message posté mercredi. L'Argentin y est représenté derrière des barreaux, le teint pâle et un œil en sang. "Nous allons continuer de vous terroriser et de ruiner vos vies", est-il également sur la photo alors que l'article prédit des attaques du groupe Etat islamique pendant la Coupe du monde 2018, qui se jouera en Russie.