Daech : les Occidentaux ont-ils crié victoire trop vite ?

En grande difficulté depuis plusieurs mois en Irak et en Syrie, le groupe terroriste Daech reprend progressivement des positions.

FRANCE 2

Très affaibli, on pensait l'État islamique totalement vaincu militairement en Syrie et en Irak. "Le groupe État islamique est affaibli certes, mais il a encore une grande capacité de nuisance. Il a perpétré 400 attentats en Irak depuis mars dernier", explique la journaliste Samah Soula, présente sur le plateau du 20 Heures pour faire un point sur la situation.

Daech se reconstitue dans le désert

La résurgence de Daech s'est faite immédiatement après la chute du califat, il y a quatre mois. Il faut savoir que Daech avait anticipé la perte de territoire. "Dès 2016, un porte-parole de l'organisation disait qu'un jour il perdrait des villes et qu'il faudrait se préparer à retourner dans le désert", précise Samah Soula. Les chefs ont fui les premiers, d'abord parce qu'ils avaient les moyens financiers, mais aussi parce que cela faisait partie de la stratégie de survie du groupe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des peshmergas, des combattants kurdes, sont stationnés aux abords de Mossoul, dans le nord de l\'Irak, avant l\'offensive contre l\'Etat islamique, le 17 octobre 2016.
Des peshmergas, des combattants kurdes, sont stationnés aux abords de Mossoul, dans le nord de l'Irak, avant l'offensive contre l'Etat islamique, le 17 octobre 2016. (YUNUS KELES / ANADOLU AGENCY / AFP)