Attentat à Paris : la capitale à nouveau visée

En plein cœur de Paris, dans le quartier de l'Opéra samedi 12 mai au soir, des passants ont été attaqués par hasard par un homme. Cette nouvelle attaque terroriste a été revendiquée par le groupe État islamique.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Accroché à ce balcon, le drapeau français flotte désormais à l'endroit exact où l'assaillant a été abattu. Quelques mètres plus loin, des bouquets de fleurs rappellent qu'hier,samedi 12 mai, un Parisien âgé de 29 ans a perdu la vie. Quelques heures plus tôt dans cette même rue, les passants, paniqués, courent à toute vitesse pour échapper au terroriste. Sur ces images tournées par un vidéaste amateur, on distingue une victime, cet homme, étendu sur le sol. Il est près de 21 heures ce samedi, en plein Paris : un homme armé d'un couteau attaque au hasard les passants rue Monsigny, à deux pas de l'Opéra Garnier, dans un quartier pris de panique.

Un mort et quatre blessés

"J'ai vu l'agresseur marcher dans la rue, en train de se balader, les mains pleines de sang, avec son couteau à la main gauche, courir vers des gens, tout le monde criait partout, tout le monde essayait de se réfugier dans un restaurant", explique un témoin. "Et d'un coup, on a entendu un grand bruit, un grand 'Boum !', ajoute un autre témoin, tout le monde a crié, on s'est mis sous les tables parce qu'on ne savait pas ce qui se passait". Plusieurs personnes sont à terre, il y a un mort et quatre blessés. Une voiture de Police-secours arrive en premier sur les lieux, quelques minutes après l'attentat. Les forces de l'ordre font face à un homme déterminé : "Un policier a fait usage à deux reprises du Taser, relate Yvan Assoma, du syndicat de police Alliance, ça n'a pas suffi à neutraliser la personne. L'individu s'est toujours approché, très menaçant des policiers en vociférant des propos que l'enquête déterminera avec précision (...)." Cet après-midi, les traces de balle sont encore visibles ; l'assaillant a été tué devant la vitrine d'un restaurateur. Ce dimanche 13 mai au soir, l'état des deux blessés admis hier en urgence absolue n'inspire plus d'inquiétude.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers sécurisent les rues de Paris après une attaque au couteau, le 12 mai 2018.
Des policiers sécurisent les rues de Paris après une attaque au couteau, le 12 mai 2018. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)