Attaque de Notre-Dame de Paris : le profil du terroriste intrigue

Une attaque terroriste a visé hier, mardi 6 juin, des policiers aux abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le profil de l'assaillant interpelle. Une vidéo d'allégeance à l'État islamique a été retrouvée chez lui. L'homme est étudiant, doctorant en Sciences de l'information. 

Des centaines de touristes sur le parvis de Notre-Dame de Paris hier, mardi 6 juin. À droite de l'image, trois policiers en patrouille. Il est un peu plus de 16h20 hier lorsqu'un homme se jette sur eux armé d'un marteau. Les policiers ripostent, deux coups de feu sont tirés. L'agresseur est à terre et la foule s'enfuit. La scène n'a duré que quelques secondes pendant lesquelles l'assaillant a crié : "C'est pour la Syrie !". Sur lui, deux couteaux ont été retrouvés. Quelques instants plus tard, un touriste filme. Le parvis est désert. L'homme est sérieusement blessé, il sera transporté à l'hôpital.

Un universitaire âgé de 40 ans né en Algérie

Aujourd'hui, son profil intrigue les enquêteurs. C'est un universitaire âgé de 40 ans né en Algérie. Farid Ikken était inscrit en doctorat de Sciences de l'information et de la communication dans cette université de Metz (Moselle). Son directeur de thèse se dit stupéfait. "Il était aux antipodes (...). Il disait beaucoup de bien de l'Occident. Je suis tombé de l'armoire, même un type comme ça arrive à se faire retourner le cerveau", confie Arnaud Mercier. Inconnu des services de police, l'assaillant vivait dans une résidence universitaire en région parisienne. Lors des perquisitions, les policiers ont retrouvé une vidéo dans laquelle il prête allégeance à l'État islamique. Pour l'heure, aucune complicité n'est soupçonnée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de l\'ordre sécurisent un périmètre autour de Notre-Dame de Paris, après l\'agression d\'un policier sur le parvis de la cathédrale, le 6 juin 2017.
Les forces de l'ordre sécurisent un périmètre autour de Notre-Dame de Paris, après l'agression d'un policier sur le parvis de la cathédrale, le 6 juin 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)