Afghanistan : l'Etat islamique revendique l'attentat contre une mosquée chiite de Kandahar

Les explosions survenues vendredi pendant la prière hebdomadaire ont fait au moins 41 morts et 70 blessés. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des habitants devant une mosquée chiite de Kandahar (Afghanistan), où des explosions ont eu lieu le 15 octobre 2021. (JAVED TANVEER / AFP)

Le groupe terroriste Etat islamique-Khorasan (EI-K) a revendiqué l'attentat-suicide qui a fait au moins 41 morts lors de la prière du vendredi 15 octobre dans une mosquée chiite de Kandahar, berceau des talibans, dans le sud de l'Afghanistan. "Environ 70 personnes" ont par ailleurs été blessées dans ces explosions, a annoncé un responsable de la santé à Kandahar à l'AFP.

Dans un communiqué publié sur les chaînes Telegram de l'organisation jihadiste, le groupe affirme que deux kamikazes ont mené des attaques distinctes à l'intérieur de cette mosquée. "Le premier kamikaze a fait exploser sa veste explosive (...) dans un couloir de la mosquée, tandis que le second kamikaze a fait exploser sa veste explosive au centre de la mosquée", précise le communiqué.

Le chef de la police talibane à Kandahar a déclaré lors d'une conférence de presse "condamner fermement l'attaque" et assuré que "tous les services" de sécurité "sont à l'œuvre pour retrouver les personnes impliquées et les punir". Cette attaque survient exactement une semaine après un autre attentat-suicide meurtrier contre une mosquée chiite, à Kunduz, dans le nord-est du pays, également revendiqué par l'organisation jihadiste Etat islamique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.