Le guide suprême iranien s'en prend à Emmanuel Macron sur le nucléaire

Ali Khamenei a vertement critiqué, dimanche, les offres de médiation du président français. "Il est soit naïf, soit complice des Etats-Unis", a déclaré le guide suprême.

Ali Khameinei, le guide suprême iranien, lors d\'un discours à Téhéran, la capitale iranienne, le 26 juin 2017.
Ali Khameinei, le guide suprême iranien, lors d'un discours à Téhéran, la capitale iranienne, le 26 juin 2017. (IRANIAN SUPREME LEADER'S WEBSITE / AFP)

Le guide suprême iranien a vivement critiqué, dimanche 3 novembre, les offres de médiation d'Emmanuel Macron dans le dossier sensible du nucléaire iranien. "Le président français, qui prétend qu'une rencontre pourra résoudre tous les problèmes entre Téhéran et l'Amérique, est soit naïf, soit complice des Etats-Unis", a déclaré Ali Khamenei, selon des propos rapportés par la télévision d'Etat iranienne.

Lors du sommet du G7 de la fin août à Biarritz, Emmanuel Macron a lancé l'idée d'une rencontre entre le président iranien, Hassan Rohani, et son homologue américain, Donald Trump. Un vœu qu'il n'a pas réussi à réaliser jusqu'à présent, en dépit des efforts déployés par la diplomatie française.

Des tensions depuis l'été 2018

Entre Washington et Téhéran, les tensions n'ont cessé de s'intensifier depuis la décision de Donald Trump, en août 2018, de retirer la signature de son pays à l'accord sur le nucléaire conclu en juillet 2015 entre six grandes puissances, dont la France et la République islamique.

Depuis, Téhéran est revenu sur certains de ses engagements. Les autorités iraniennes ont prévenu qu'elles franchiraient une étape supplémentaire, mercredi 6 novembre, si les autres parties signataires ne l'aident pas à contourner les sanctions américaines.